Contrastes de Lucien Clergue : beauté en continu

Un extraordinaire accrochage de 198 photos de cette série a été présenté pendant l’exposition organisée cet hiver au Grand Palais. (No comment sur le degré zéro de l’actualité de cet article.) Le spectateur était invité à flâner devant un mur monumental qui venait achever le très beau parcours d’une visite que l’on aurait voulue sans fin. Si cette rétrospective a su révéler à quel point l’œuvre, et la vie même, de Lucien Clergue étaient riches et foisonnantes, cette dernière série a été pour moi le vrai lieu de rencontre avec son travail : à la fois expérience esthétique bouleversante et point d’ancrage de ma compréhension du chemin artistique effectué en amont. Pour rester au plus près de cette impression d’une découverte au fil des pas, j’ai choisi de présenter et commenter quatre images, comme autant d’étapes d’une promenade mémorable.

lucien clergues contrastes 1Cette première  photo assez bluffante met bien en évidence les caractéristiques de la série qui repose en grande partie sur des effets de cadrage mais surtout de lumière permettant de transformer le sujet photographié. Ici, l’association contre-jour, contre-plongée, plan rapproché rend le motif quasi méconnaissable. Même face au mur, où l’on distingue pourtant clairement que les sujets sont principalement des paysages, il faut un certain temps pour percevoir qu’il s’agit là d’un champ de maïs. La forme des tiges entremêlées, la texture des feuilles plus ou moins dense, l’arrière-plan effacé, créent une très belle illusion de peinture, de signes calligraphiques.

lucien clergues 5Même jeu de contraste extrême pour cette image qui parvient ainsi à superposer plusieurs éléments : l’eau de la vague, la terre du sable, l’air du ciel reflété. Il y a quelque chose de féérique et envoutant dans ce rivage aux allures de ciel étoilé.

La photo suivante est un peu différente mais me semble importante car elle est liée à un projet plutôt extraordinaire : une thèse de doctorat exclusivement imagée, soutenue par Lucien Clergue en 1979. Il s’agit d’un ensemble intitulé Langage des sables, ne contenant aucun texte théorique mais pourtant validé par l’institution et notamment Roland Barthes présent dans le jury. On retrouve le processus de transformation du motif et d’un perpétuel va-et-vient entre l’objet, le concret, la forme et l’abstrait. Ici, comme dans de nombreuses photographies de la thèse, des images, presque figuratives, naissent de l’abstraction du sable.

lucien sable

La dernière photo de cette balade me tient particulièrement à cœur et a largement contribué à me faire tomber en amour face à ce mur. Il s’agit une nouvelle fois d’un motif végétal et d’une image au noir et blanc très contrasté. De multiples palmes aux contours nets et acérés se découpent sur un ciel d’une blancheur aveuglante. Cette image m’a immédiatement fait voyager : je me suis sentie à la fois plongée dans des tropiques de fantaisie, et projetée  au cœur d’un univers visuel purement abstrait, comme une toile de Pollock ou un dessin de Michaux.

lucien clergues contrastes 2Grâce à cette image, j’ai réalisé combien les formes de plantes exotiques ou plus largement de feuillages constituaient une sorte de leitmotiv de mon plaisir sensoriel. Au cœur d’une forêt comme devant un tableau de Matisse et même au rayon papier-peint du BHV, un palmier, des branches de verdure, et hop, je suis séduite ! Les sentiers de l’expérience esthétique sont décidément très mystérieux et moins sacrés qu’il n’y parait. Néanmoins, plutôt qu’une virée à Castorama, je vous recommande un petit tour sur ce site qui vous permettra de découvrir, et apprécier au gré de vos propres manies, de nombreuses photos de Lucien Clergue et notamment ses incroyables nus au creux des vagues. Je vous souhaite un beau voyage !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s