Leur/leurs

Un petit article inspiré par un commentaire d’Akodostef, lecteur attentif et contributeur qui nous a offert (il y a un moment non ?) de chouettes billets musicaux postés ici et sur le blog mêmesprit.

  • « Leur » ne prend pas de « s » quand il s’agit d’un pronom personnel car il est sémantiquement déjà au pluriel, faisant référence à un groupe d’individus. ex : Si mes élèves sont gentils, je leur mets de bonnes notes ! (Vous pensiez que la notation était juste et raisonnée… désolée.)

Quand on se fiche royalement de l’explication grammaticale et qu’on veut juste pas faire de fautes pour avoir la paix, voici l’astuce : on transforme le passage au singulier. ex : Si mon élève est gentil, je lui mets une bonne note. (Il y a un « s » à lui ? Non ! Ben voilà.)

  •  « Leur » peut prendre une marque supplémentaire du pluriel quand il est déterminant (ou pronom) possessif car il combine deux idées :
    – la référence à un groupe d’individus. ex : C’est leur problème si mes élèves n’ont pas compris qu’il fallait me faire des cadeaux pour avoir de bonnes notes. (Ah oui, la corruption, ça marche aussi bien entendu).
    – l’évocation d’un ou plusieurs objets. ex : Les élèves ont participé à leur première sortie scolaire et ont bien pensé à apporter leurs bonbons pour le trajet! Une véritable autonomie quand il s’agit de manger.

A nouveau, pour ceux qui veulent seulement une antisèche : on met tout au singulier ici aussi. L’élève a participé à sa première sortie scolaire et a bien pensé à apporter ses bonbons. On regarde où il y a des « s » ou pas et on fait la même chose pour « leur ». Et bien sûr, on n’oublie pas les « s » des noms qui vont avec.

  • Le choix du pluriel peut parfois être problématique et plusieurs options sont valables selon la perspective adoptée :
    – j’évoque tous les objets, appartenant chacun à un des individus du groupe. ex : Mes élèves ont rédigé des rédactions : si mon chat pouvait décider de jouer avec leurs copies, je lui en serais reconnaissante. Les élèves ont certes rendu une seule copie chacun mais je considère l’ensemble de ces objets dans sa (trop grande) pluralité.
    – j’évoque distinctement chaque objet appartenant à un des individus du groupe. Après une telle catastrophe, j’expliquerais à mes élèves que leur rédaction était surtout une occasion de s’entrainer et qu’il ne faut pas se focaliser sur les notes. Pour une communication réussie, faire croire à chacun que l’on ne s’adresse qu’à lui, que l’on considère chaque copie comme unique, bien qu’elle ait fini dans le même état que toutes les autres…

Attention certains mots n’ayant de sens qu’au pluriel ou au singulier, il n’est plus possible de choisir. Tout n’est pas conflictuel à l’école : les élèves et les profs ont des points communs…leur plus grand bonheur, ce sont leurs vacances !

Et voilà, en une leçon de grammaire et un bon paquet de clichés sur la vie d’un collège, j’espère avoir préparé les lecteurs du blog à exprimer leur(s) opinion(s) par écrit, sans appréhension !

Publicités

2 réflexions sur “Leur/leurs

  1. J’ai l’impression qu’après chacun de tes articles il me faut faire le deuil d’un des petits détails de règle que je croyais inflexible et qui me faisait me sentir plus intelligent que les autres… Tant pis pour moi ! cette catégorie d’articles reste ma préférée, merci Elise ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s