Synesthésie

Donnons-nous un air sérieux grâce à un mot scientifique issu du lexique médical et parlons pathologie neurologique ! Ça fait peur n’est-ce pas ? Mais c’est à vrai dire charmant. Le terme synesthésie est composé du préfixe grec « syn-» qui signifie « ensemble, avec » (un peu comme le « co-» latin) et de la racine « aesthesis » pour « sensation ». Il s’agit donc d’un trouble des sensations qui consiste à associer des perceptions sensorielles à des stimuli qui ne les produisent a priori pas. Si vous associez des couleurs aux lettres de l’alphabet ou aux jours de la semaine, voyez mentalement les chiffres ou années en demi-cercle, percevez un goût particulier en écoutant des sons et syllabes, cela vous concerne peut-être… Attention, je ne parle pas des représentations mentales que l’on a gardées en mémoire depuis la petite section de maternelle et sa salle de classe décorée de frises chronologiques colorées et d’affiches avec des lettres en forme de bonshommes ! C’est seulement si les associations sensorielles incongrues sont systématiques et non contextuelles que vous avez une maladie neurologique. Mais ne vous soignez pas, c’est tellement poétique !

En effet, cette particularité serait liée à une créativité décuplée et ce trouble concerne de nombreux artistes, voire en expliquerait les innovations artistiques. Kandinsky qui a tenté de transcrire la musicalité des couleurs, Ellington pour qui inversement les sons et timbres évoquaient une couleur, peuvent dire merci à leur cerveau défectueux. Mais il y a aussi de faux malades parmi les poètes qui savent s’affranchir à loisir des frontières des perceptions ordinaires. Baudelaire nous explique ces Correspondances ou navigue en pleine sensualité d’un Parfum exotique tandis que Rimbaud joue l’écolier rêveur en décrivant les Voyelles. La synesthésie peut également n’être qu’une façon de décrire le monde en usant du langage de manière inhabituelle et devient en cela une figure de style…plutôt répandue. Quel magazine de mode ou déco n’a pas déjà mis en garde contre les couleurs criardes ou prétendu que le vert tendre était hyper tendance ! Ah, si c’était la seule maladie qu’avait contractée la presse…

Publicités

3 réflexions sur “Synesthésie

  1. Merci de me réconforter … je vais garder bien au chaud ma pathologie et même je vais en prendre grand soin. En regardant l’expo Van Gogh / Artaud à Orsay j’ai visualisé que ton prénom et celui de ton cher se retrouvent dans un tableau de Van Gogh « acacia en fleur » . Toile qui m’a marquée ! Continue à m’émouvoir!!!

  2. Je suis synesthète 🙂 !
    En plus de voir les notes de musique en couleurs, avec chacune une personnalité bien précise, je vois tout ce que je pense, dis ou entends, en toutes lettres. Les lettres ont également des couleurs et des personnalités, même si elles sont moins marquées que celles des notes de la gamme !
    Par exemple, le T est vert, le V est vieux rose, le do est rouge…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s